évoquer


évoquer

évoquer [ evɔke ] v. tr. <conjug. : 1>
XIVe; « faire venir, appeler » XVe; lat. evocare, de vocare « appeler » → voix
I
1Appeler, faire apparaître par la magie. Évoquer les âmes des morts, les démons, les esprits. invoquer. Formule, sortilège servant à évoquer les démons ( évocatoire) .
2(XVIIIe) Littér. Apostropher, interpeller dans un discours (les mânes d'un héros, les choses inanimées) en leur prêtant l'existence, la parole ( prosopopée). « Je ne t'interroge pas, toi qui évoquais les mânes de Marathon » (Diderot).
3(déb. XIXe) Rappeler à la mémoire. remémorer. Évoquer un souvenir. éveiller, réveiller, susciter. Évoquer un fait ancien, un ami disparu. Il évoqua son enfance, sa jeunesse. « Et Murger évoque les soirées d'hiver passées dans la petite chambre [...] les longues promenades, au printemps » ( Gautier). « Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses » (Baudelaire).
4(1832) Faire apparaître à l'esprit, par des images et des associations d'idées. représenter. Évoquer un pays, une région dans un livre. décrire, montrer. « il évoquait en larges gestes la majesté des forêts » (Céline). Évoquer un problème, une question, les mentionner. Nous n'avons fait qu'évoquer le problème. aborder, effleurer, poser.
(Sujet chose) Faire penser à. Mots qui évoquent des images, des idées. « Tigre » évoque la puissance. connoter. Visage qui en évoque un autre. rappeler . « Ces avions évoquent des idées de guerre, de bombardement » (Maurois). Un « véhicule de pure fantaisie, qui évoquait la chaise à porteurs, la gondole » (Romains). Cela ne m'évoque rien.
II(1479) Dr. Attirer à soi la connaissance d'une cause, en parlant d'une juridiction. évocation; examiner, se saisir. ⊗ CONTR. Chasser, conjurer, 1. écarter, effacer, éloigner, oublier , 1. repousser.

évoquer verbe transitif (latin evocare, appeler à soi) Faire apparaître des esprits, des démons par des prières, des incantations, des sortilèges : Évoquer les âmes des morts. Rappeler quelque chose au souvenir, en parler : Évoquer des souvenirs de jeunesse. Faire songer à quelque chose, le rappeler : Ces maisons blanches m'évoquaient la Grèce. Faire naître chez quelqu'un la représentation mentale de quelque chose jusque-là inconnu : Il évoque ce que pourrait être notre vie dans vingt ans. Faire allusion à quelque chose, en faire mention : Évoquer un problème.évoquer (difficultés) verbe transitif (latin evocare, appeler à soi) Sens Ne pas confondre ces deux verbes. 1. Évoquer = rappeler au souvenir, faire penser à. Nous avons longuement évoqué le passé ; ce nom ne m'évoque rien. 2. Invoquer = appeler à son secours par une prière ; citer en sa faveur. Invoquer les saints ; l'argument que vous invoquez n'est guère convaincant. ● évoquer (synonymes) verbe transitif (latin evocare, appeler à soi) Rappeler quelque chose au souvenir, en parler
Synonymes :
- remémorer
- réveiller
Contraires :
Faire songer à quelque chose, le rappeler
Synonymes :
- représenter
- suggérer
Faire allusion à quelque chose, en faire mention
Synonymes :
évoquer verbe intransitif User du droit d'évocation.

évoquer
v. tr.
d1./d (Personnes) Rendre (une chose) présente à la mémoire, à l'esprit en en parlant, en y faisant allusion. évoquer son enfance. évoquer une question.
d2./d (Choses) Faire songer à. Une odeur qui évoque la mer.
d3./d Faire apparaître par des procédés magiques. évoquer les esprits.
d4./d DR évoquer une cause: appeler à soi une affaire de la compétence d'un tribunal inférieur (en parlant d'un tribunal supérieur).

⇒ÉVOQUER, verbe trans.
A.— [Le compl. désigne une pers. ou une chose absente]
1. Vx. Appeler, faire apparaître par la magie. Évoquer les ombres, les morts. Évoquer les esprits, les démons (Ac.). Et, redressant ses poils raides comme des clous, Il évoque, en hurlant, l'âme des anciens loups (LECONTE DE LISLE, Poèmes trag., 1886, p. 69) :
1. HÉLÈNE. — Je ne vois pas la paix.
HECTOR. — Demande à Cassandre de te la montrer. Elle est sorcière. Elle évoque formes et génies.
GIRAUDOUX, Guerre Troie, 1935, I, 9, p. 84.
P. ext. Interpeller, apostropher (quelqu'un) dans un discours, dans une prière. Orateur évoquant l'ombre d'un héros. Grands appels suppliants, et jamais entendus! Je vous évoque, ô vous, amantes ignorées (SAMAIN, Chariot, 1900, p. 52). Ces fantômes, ces flèches et ces démons que nous évoquons à complies (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 1010) :
2. C'est le dernier souffle, qui s'efface dans l'air immobile... La grande vision a disparu. Le premier hymne évoquait Dieu dans le calme souverain de sa lumière immobile. Le second hymne le projette, comme le Dieu de la Sixtine, dans le tourbillon créateur des mondes.
ROLLAND, Beeth., t. 2, 1937, p. 346.
2. Rappeler par ses propos (quelque chose) à la mémoire de (quelqu'un) Évoquer un souvenir, son passé, les jours anciens; cela lui évoque sa jeunesse. (Quasi-) synon. rappeler, se rémémorer. — Et ces souvenirs de mon frère, que j'étais venu là évoquer, revivaient comme ceux de mon enfance, à travers la nuit du passé (LOTI, Mariage, 1882, p. 230). De Quincey, au seul mot de « consul romanus », évoquait des pages entières de Tite-Live (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 108). Le cerveau de Goupil revécut le voluptueux souvenir des lippées franches, évoqua les images d'orgies de chair et de sang (PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 17).
Emploi pronom. à valeur passive. Revenir à la mémoire (de quelqu'un). Tout l'effroyable désastre s'évoquait, depuis le départ de Reims, jusqu'à l'écrasement de Sedan (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 464).
3. P. ext.
a) [Le suj. désigne l'agent] Faire apparaître par ses propos (quelque chose) à l'esprit.
[Le compl. désigne une réalité dont le suj. a eu connaissance] Évoquer un pays, une région, des amis communs. Synon. faire allusion à. Parle-t-on des injustices suscitées par les préjugés d'ignorance, c'est évoquer les spectres de Dreyfus et d'Esterhazy (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 511).
Emploi pronom. à valeur passive. Les heures et les saisons se succédaient; elles font une masse homogène dont rien ne se détache, ne peut se raconter ou s'évoquer autrement qu'en gros et globalement (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 24).
Spéc., mod. Évoquer une question, un problème. Synon. aborder, mentionner. Il s'est contenté d'évoquer les principaux problèmes d'activité, sans les traiter en détail (DUB. 1967). Ceux-ci évoquèrent la question du patriarcat en cour de Rome, faisant valoir que l'élection de Raoul avait été totalement irrégulière (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 149).
[Le compl. désigne une réalité gén. imaginaire dont le suj. n'a pas une connaissance directe] (Quasi-) synon. imaginer. Il évoquait du cercueil la poussière qu'elle devait être maintenant (ZOLA, Rêve, 1888, p. 147). Il l'évoquait nonchalante devant un miroir, et active dans la rue (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 489). Alors, pour reprendre courage, ils évoquaient le monde nouveau où les portaient leurs navires (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 579).
b) [Le suj. ne désigne pas un agent] Faire penser à (quelque chose). Déshabillé évoquant des nudités; couleur qui évoque le sang. (Quasi-)synon. suggérer, rappeler. Ce mot de police évoqua aux yeux de Courtenay le spectacle d'une arrestation (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 302). Et ils évoquaient à eux trois l'idée d'une figure de quadrille (COURTELINE, Train de 8 h 47, 2e part., 6, 1888, p. 162). Cette teinte cuivrée qui évoque l'idée de géranium (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 790) :
3. Les deux escaliers, dont l'apparence évoquait assez bien le marbre, étaient en réalité composés d'une matière plastique nouvellement découverte, incombustible, insonore et qui mariait, à dire d'experts, les propriétés de la cellulose et celles du caoutchouc.
DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 59.
[P. ell. du compl.] Le dessin décrit et précise, la couleur évoque et suggère (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 291).
B.— DR. [Le suj. désigne une juridiction ou une instance supérieure] Se réserver une affaire qui devait être soumise à une instance inférieure. La cour évoqua le principal, et y fit droit. Dans l'ancien régime, le roi évoquait ordinairement à sa personne et à son conseil les affaires de finances (Ac. 1835, 1878). La république de Venise était aux prises avec l'archiduc de Gratz; Louis XIII, par le conseil de Richelieu, veut évoquer à lui l'affaire (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 7, 1851-62, p. 250).
Prononc. et Orth. :[], (j')évoque []. Enq. : /evok/ (il) évoque. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) XIVe s. « faire apparaître par des incantations, ressusciter » (EUSTACHE DESCHAMPS, Le Miroir de mariage, 58, 6118, éd. G. Raynaud, IX, 200); b) 1794 « rappeler à la mémoire, éveiller une idée, une image, évoquer dans un discours » (CHÉNIER, Amérique, p. 112 : évoquer dans une bouillante apostrophe les âmes des malheureux); 2. [1479 dr. (ds FEW t. 3, p. 253b)]; 1576 (doc. ds GDF. Compl., s.v. evocacion). Empr. au lat. evocare « appeler à soi, faire venir ». Fréq. abs. littér. :2 441. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 701, b) 1 712; XXe s. : a) 4 374, b) 6 231. Bbg. LE BIDOIS Délire 1970, p. 109.

évoquer [evɔke] v. tr.
ÉTYM. XIVe; « faire venir, appeler »; lat. evocare, de ex-, et vocare « appeler », de vox, vocis. → Voix.
———
I
1 Vx. Appeler, faire venir. || Évoquer quelqu'un à son secours.
1 (…) à leurs secours évoquèrent empereurs, rois, ducs (…)
Rabelais, le Cinquième Livre, III.
2 (Il) avait inventé art et moyen d'évoquer la pluie des cieux (…)
Rabelais, le Quart Livre, 61.
2 Spécialt. Appeler, faire apparaître par la magie (les esprits). || Évoquer les ombres, les âmes des morts, les démons, les esprits. || Évoquer une puissance surnaturelle à son secours. Invoquer. || Évoquer un esprit, un spectre par la magie, l'occultisme, le spiritisme. || Formule, sortilège servant à évoquer les démons ( Évocateur, évocatoire).
3 Qu'on ne trouve chez toi personne qui (…) exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
Bible (Segond), Deutéronome, XVIII, 10-11.
4 C'est à Malaspina de parler. Un vieillard
Se troublerait devant ce jeune homme; il sait l'art
D'évoquer le démon, la stryge, l'égrégore (…)
Hugo, la Légende des siècles, XVIII, « Conseillers probes et libres ».
5 (…) mais, voyons (…) on ne peut donc évoquer que les Esprits du Mal ? — T'imagines-tu que les Anges (…) reçoivent les ordres du premier venu ? (…) à force d'évoquer (les) larves, les occultistes qui ne peuvent, bien entendu, attirer les Anges, finissent par amener les Esprits du mal et (…) ils se meuvent dans le Diabolisme. C'est là, en somme, où aboutit à un moment donné le spiritisme !
Huysmans, Là-bas, p. 296.
5.1 Ayant conservé d'une façon très précise dans son souvenir la vision de l'enfant si fidèlement regrettée, il cherchait à évoquer, d'une façon purement imaginaire, la jeune fille qu'il aurait eue actuellement devant les yeux si la mort n'avait pas accompli son œuvre. Les traits de la fillette à peine sevrée, nettement gravés dans son esprit, servaient de base à son travail mental. Il les amplifiait sans rien changer à leur forme, semblant épier année par année leur épanouissement graduel, et parvenait à créer ainsi, pour lui seul, une Sirdah de dix-huit ans dont le fantôme très défini l'accompagnait sans cesse.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 263.
3 (XVIIIe). Littér. Apostropher, interpeller dans un discours, (les mânes d'un héros, les choses inanimées); prêter l'existence, la parole à… ( Prosopopée). || Orateur qui évoque l'ombre d'un héros.
6 Je ne t'interroge pas, toi qui évoquais les mânes de Marathon.
Diderot, in La Chatre.
7 Faut-il d'une ombre illustre évoquer la puissance ?
M.-J. Chénier, Timoléon, II, 2.
8 Si je pouvais d'un mot évoquer devant toi les fantômes divins dont ta plume féconde (…)
Lamartine, Réponse aux adieux de W. Scott.
4 (Déb. XIXe). Rappeler à la mémoire. Appeler, rappeler, remémorer, repasser (dans sa mémoire), revivre (faire). || Évoquer un souvenir, son passé (cit. 12), un ami disparu. || Ils évoquèrent leur enfance, leur jeunesse. || Évoquer la belle époque (→ Amusette, cit. 2). || Cela évoquait en lui de lointains souvenirs. Éveiller, réveiller, susciter.
9 Et Murger évoque les soirées d'hiver passées dans la petite chambre près du foyer où la bouilloire fredonnait son refrain régulier; les longues promenades, au printemps, à travers les prés et les bois, et les innocents plaisirs goûtés au sein de la nature complice.
Th. Gautier, Portraits contemporains, H. Murger.
10 Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses, Et revis mon passé blotti dans tes genoux.
Baudelaire, les Fleurs du mal, Spleen et idéal, XXVI.
11 Il y a des gens que j'admire plus que lui (Montaigne), mais il n'y en a pas que j'évoquerais plus volontiers et avec qui je causerais mieux.
Flaubert, Correspondance, t. II, p. 348.
12 Chacune de ces pressions leur disait quelque chose, évoquait une parcelle de leur passé fini, remuait dans leur mémoire les souvenirs stagnants de leur tendresse.
Maupassant, Fort comme la mort, VI, p. 311.
13 (…) une existence quasi fraternelle qu'il m'est impossible d'évoquer sans que mes yeux s'emplissent de larmes.
Courteline, Boubouroche, Petit historique.
Pronominal :
14 Tout un passé gigantesque, écrasant pour nos mièvreries modernes, s'évoque devant cette roche noire, devant cette cime de montagne morte et momifiée (…)
Loti, Jérusalem, VIII, p. 99.
15 Certaines heures d'autrefois, particulièrement lumineuses, s'évoquaient dans la clarté.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 138.
5 (1832; sens longtemps absent des dict.). Faire apparaître à l'esprit (par des images et des associations d'idées). Représenter. (Sujet et n. de personne). || Évoquer un pays, une région dans un livre. Décrire, montrer (→ Après-guerre, cit. 1). || Évoquer une image, un visage, les traits de qqn. Imaginer, rappeler. || Évoquer l'avenir. Anticiper. || Évoquer un problème, une question. Aborder, poser. || Nous n'avons fait qu'évoquer le problème. Effleurer, mentionner. || C'est un sujet qu'il vaut mieux ne pas évoquer devant lui. Allusion (faire allusion à). || La personne que vous venez d'évoquer. Citer, nommer.(Sujet n. de chose). Faire penser à… Suggérer. || Caractères qu'évoque une idée abstraite (→ Compréhension, cit. 5). || Analogies (cit. 9) qui évoquent certaines images par association d'idées. || Mots qui évoquent des images, des idées (→ Caprice, cit. 11; décadent, cit. 2). || Cet étalage de luxe n'évoque pas en lui le moindre sentiment d'envie. || Déshabillé qui évoque des nudités (→ Arachnéen, cit.).Absolt. || Peinture qui cherche à évoquer, à suggérer plutôt qu'à représenter (→ Décoration, cit. 2).
16 (…) les transfusions mentales de tant d'artistes de qui les mains créatrices savent, après mille études passionnées, évoquer la nature (…)
Balzac, Louis Lambert, t. X, p. 397.
17 Mais tout à coup une cloche a tinté dans le voisinage; la cloche de Sainte-Marthe qui sonne l'angélus d'une voix mince, tel un filet de fumée dans l'air chaud. Et elle évoque la ville, qui n'est pas très loin, les chars sur la grand'route, le déjeuner dans la salle à manger jaune et noire, d'autres choses encore, familières.
P.-J. Toulet, la Jeune Fille verte, V, p. 154.
18 Parmi les chambres dont j'évoquais le plus souvent l'image dans mes nuits d'insomnie (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. II, p. 223.
19 (…) et sa gesticulation, par la façon menue et serpentine qu'il avait de tortiller les doigts, évoquait l'Orient, les danseuses du Cambodge, les Hindous qui charment les serpents.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 89.
20 Ces avions évoquent des idées de guerre, de bombardement aérien, de sirènes mugissant dans la nuit.
A. Maurois, Un art de vivre, I, 1.
21 (Un handsom-cab) véhicule de pure fantaisie, qui évoquait la chaise à porteurs, la gondole (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVI, p. 250.
22 Elle tâche de se souvenir des propos de Renée Bertin (…) Elle évoque, aussi fort qu'elle peut, Renée Bertin, accroupie, qui tout en lui faisant les ongles, lui parle des joies de la chair (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XII, p. 137.
23 (…) l'humanité a fait ses plus grands changements sans être sûre d'avance qu'elle en tirerait plus de justice et surtout plus de bonheur (…) il suffit même d'évoquer cette question pour être frôlé d'un dangereux scepticisme.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXIV, p. 235.
24 (…) ce qu'elle (Katherine Mansfield) raconte, ce qu'elle évoque, ce qu'elle suggère, de biais, allusivement (…) n'est qu'à elle.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 459.
25 … un verre de fine dans la main droite, pendant que de l'autre il évoquait en larges gestes la majesté des forêts inconquises et les fureurs de la tornade équatoriale.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 364.
———
II (1479). Dr. En parlant d'une juridiction, d'une instance supérieure, Attirer à soi la connaissance d'une cause. Évocation; saisir (de), examiner.
26 Le parlement évoque à soi l'affaire.
La Fontaine, Contes, « Les troqueurs ».
27 Il ne fut pas difficile à ce prélat (l'archevêque de Paris, que les religieuses de Port-Royal avaient assigné à comparaître au Parlement) d'évoquer toute cette affaire au Conseil, où il les fit assigner elles-mêmes.
Racine, Port-Royal, II.
CONTR. Chasser, conjurer, écarter, effacer, éloigner, oublier, repousser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • evoquer — Evoquer, Il vient de Euocare. Evoquer au peuple une chose estant pardevant certains juges, Deferre iudicium a subselliis in rostra. Evoquer la cause principale, ou Retenir la cognoissance de la cause principale, {{o=prinpale}} Causae summae… …   Thresor de la langue françoyse

  • ÉVOQUER — v. a. Appeler, faire venir, faire apparaître. Dans ce sens, il ne se dit guère qu en parlant Des âmes, des esprits, etc. Les nécromanciens prétendaient évoquer les âmes des morts, les esprits, les démons.   Il se dit quelquefois figurément, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • évoquer — (é vo ké) v. a. 1°   Faire apparaître les démons ou les âmes des morts par l effet de certaines conjurations. •   Samuel dit à Saül : Pourquoi avez vous troublé mon repos en me faisant évoquer ?, SACI Bible, Rois, I, XXVIII, 15. •   La femme lui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • evoquer — I. Evoquer. v. act. Appeller, faire venir à soy. Ne se dit que des ames, des esprits. On dit que les Necromantiens évoquent les ames des morts, les esprits, les demons. II. Evoquer. sign. aussi, Tirer une cause d un Tribunal a un autre. Il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ÉVOQUER — v. tr. Appeler, faire venir, faire apparaître. Dans ce sens, il ne se dit guère qu’en parlant des âmes, des esprits. Les nécromanciens prétendaient évoquer les âmes des morts, les esprits, les démons. Il se dit figurément, en parlant d’une Simple …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • évoquer — vt. ÉVOKÂ (Albanais.001) ; rapalâ <rappeler> (001), rapèlâ (Arvillard) ; parlâ dè <parler de> (001), prèdjé dè (Montagny Bozel). A1) évoquer, signifier, rappeler, avoir évoquer un sens // une signification ; plaire, inciter, inspirer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • représenter — [ r(ə)prezɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; lat. repræsentare « rendre présent », de præsens « présent » I ♦ Rendre présent, rendre sensible. 1 ♦ Vx ou dr. Exposer, mettre devant les yeux, montrer. ⇒ exhiber. 2 ♦ (1270) Mod. Présenter à l …   Encyclopédie Universelle

  • évocation — [ evɔkasjɔ̃ ] n. f. • 1348; lat. jurid. evocatio ♦ Action d évoquer, d appeler. 1 ♦ Dr. Droit d évocation : droit accordé aux juridictions d appel saisies d un recours contre un jugement de statuer sur le fond du litige. Dr. crim. Obligation,… …   Encyclopédie Universelle

  • penser — 1. penser [ pɑ̃se ] v. <conjug. : 1> • 980 intr.; bas lat. pensare, class. pendere « peser », au fig. « réfléchir » → peser; panser I ♦ V. intr. 1 ♦ Appliquer l activité de son esprit aux éléments fournis par la connaissance; former,… …   Encyclopédie Universelle

  • souvenir — 1. souvenir [ suv(ə)nir ] v. <conjug. : 22> • suvenir 1080; lat. subvenire « se présenter à l esprit » I ♦ V. intr. (Impers.) Littér. Revenir à la mémoire, à l esprit. « Te souvient il de notre extase ancienne ? » (Verlaine). Il ne me… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.